Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Acteurs et dispositifs

Les agences locales de l’énergie et du climat (ALEC)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 octobre 2016 (modifié le 12 mars 2020)

Objectifs et missions

Une Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC) est une structure locale, créée sous l’impulsion d’une collectivité qui la préside, et constituée d’acteurs variés (collectivités, bailleurs sociaux, fédération professionnelles, entreprises, associations). Elle a pour mission l’accompagnement des collectivités dans l’élaboration de leur stratégie territoriale de transition énergétique (patrimoine et compétences).

Les activités à destination des collectivités sont diversifiées et s’adaptent à leur contexte. Les plus fréquentes sont les suivantes :

  • contribution à l’élaboration des documents cadres de la collectivité (Schéma de Cohérence territoriale (SCoT), Projet d’aménagement et de développement durable (PADD) d’un Plan local de l’urbanisme (PLU), Programme local de l’habitat (PLH), Agenda 21, Plan climat air énergie territorial (PCAET), etc…) ;
  • animation des services des villes membres de l’intercommunalité, en lien avec les chargés de mission dédiés des collectivités ;
  • dynamisation de la prise en compte de certaines problématiques telles que l’étanchéité à l’air des bâtiments, la lutte contre la précarité énergétique, l’accompagnement des très petites, petites et moyennes entreprises ;
  • pré-étude de potentiel en énergies renouvelables, proposition de solutions de développement effectif grâce à des investissements institutionnels / participatifs dans le secteur ;
  • accompagnement des collectivités au suivi et la réduction des consommations énergétique de leur patrimoine.

Les Espaces Info-Énergie (EIE)

La plupart des ALEC portent par ailleurs une activité Espace info-énergie (EIE), à destination des particuliers, dans le cadre du dispositif Rénovation Info Service, en interaction avec l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Dans ce cadre, les EIE sont force de proposition pour la mise en place de dispositifs innovants adaptés (thermographie, copropriétés, lotissements…).

Les interlocuteurs des ALEC-EIE dans les services des collectivités sont généralement les suivants :

  • contact « historique » : environnement et développement durable ;
  • dans le contexte d’action ciblant les copropriétés ou bien sur la problématique de précarité énergétique : service Habitat, Logement, Urbanisme ;
  • dans le cadre de l’action auprès des professionnels dans les PTRE : service Développement économique.

Ce travail en transversalité, avalisé par la direction générale des services de la collectivité impliquée, permet à l’ALEC d’avoir l’ensemble des interlocuteurs nécessaires au plein développement et articulation de ses activités avec les compétences pertinente. Ceci est d’autant plus vrai dans un contexte où l’objectif inscrit au Schéma région du climat de l’air et de l’énergie est celui d’une couverture optimale du territoire francilien par des ALEC à l’horizon 2015. Elles serviraient de première pierre au déploiement des plateformes territoriales de la rénovation énergétique (PTRE). Cette dynamique cible plus particulièrement les établissements publics de coopération intercommunale en création, appuyés sur les communes membres.

Pour en savoir plus :